Nos compétences & nos missions2019-05-07T12:59:08+02:00

NOTRE MÉTIER, NOS COMPÉTENCES & NOS MISSIONS

QU’EST-CE QU’UN ARCHITECTE D’INTÉRIEUR ?


« L’ARCHITECTE D’INTÉRIEUR CONSTRUIT… »
À la différence d’un décorateur, il intervient aussi sur la distribution de l’espace bâti, les ouvertures, l’agencement général des circulations, les extensions, les façades. Ses compétences lui permettent d’intervenir sur la structure, le clos, le couvert. Il est nécessairement assuré en conséquence, en particulier pour couvrir sa responsabilité civile décennale.

« À PARTIR DE L’INTÉRIEUR… »
À la différence des architectes diplômés d’état pour lesquels le bâtiment est le plus souvent un contenu du tissu urbain ou du paysage, perçu avant tout de l’extérieur, pour l’architecte d’intérieur, le bâti est une enveloppe contenante, perçue de l’intérieur pour les besoins de celui qui vit là, y travaille ou est de passage.

NOS COMPÉTENCES


« ÉCOUTER »
Une collaboration réussie commence par la fourniture précise de votre cahier des charges, ainsi que toutes les informations dont vous disposerez sur le bâti existant.
Il nous faut avant tout connaître ces données avec précision pour pouvoir avancer sainement.

Notre force est aussi de savoir vous écouter, d’analyser et comprendre vos besoins pour les transposer dans un contexte spatial, en tenant compte des contraintes dimensionnelles, techniques, réglementaires ou budgétaires du projet.

« CONCEVOIR »
Lors de la conception du projet, nous vous apporterons une vision des formes, des couleurs, des matières et des lumières qui matérialiserons la réponse à votre cahier des charges. C’est au début du stade de la conception que notre créativité est la plus fortement sollicitée pour proposer des réponses inventives et pertinentes.
Les phases de ce travail sont codifiées : esquisse, avant-projet sommaire, avant-projet définitif.
Les moyens employés sont ici graphiques : depuis le simple crayonné jusqu’à l’image de synthèse, dans le but de vous apporter une bonne compréhension du projet.
La consultation des entreprises est souvent nécessaire à ce stade pour établir les coûts prévisionnels de façon fiable.

« ORGANISER »
Les choses deviennent un peu plus linéaires lorsqu’on se rapproche du monde de l’entreprise qui va réaliser.
Ce qui était encore en partie générique et imagé devient spécialisé, strictement décrit, quantifié, codifié, pour déboucher sur la consultation des entreprises, cette fois très formalisée car elle conditionne les engagements des marchés de travaux.
Lorsque le projet passe en phase de réalisation concrète, nous devenons le maître d’œuvre de l’opération. Nous devons alors diriger l’ouvrage de toutes les entreprises, coordonner l’intervention des différentes ingénieries et aussi du maître d’ouvrage lui-même. Ce dernier va être sollicité tout au long du chantier pour arbitrer des choix, esthétiques et économiques qui ne peuvent être anticipés car ne pouvant se faire que “sur pièces”. Le bon déroulement de cette phase délicate dépend totalement de la cohérence du dossier en amont et de la cohésion des entreprises avec le projet.
À cette fin, toutes les décisions concernant l’exécution du projet doivent passer par notre contrôle.
Dans le même temps, nous validons les paiements aux entreprises et gérons le décompte des dépenses.
Enfin, nous assistons le maître d’ouvrage pour la réception des travaux et l’application des garanties.

MISSION D’ESQUISSE ou ÉTUDE DE FAISABILITÉ :


Elle comprend un plan de l’état existant, un plan de l’état projeté, des perspectives ou des planches d’inspiration du projet et un chiffrage estimatif des travaux.
(Honoraires calculés au forfait).

MISSION PARTIELLE :
Elle comprend l’étude, sans le suivi des travaux.
Pour ces missions d’études, le calcul des honoraires dépend de plusieurs critères, comme votre budget de travaux, la complexité du projet, l’étendue et la difficulté de la mission confiée…
Les honoraires pour la mission d’esquisse sont toujours calculés au forfait.

MISSION COMPLÈTE :
Elle comprend l’étude du projet, la consultation des entreprises et la coordination des travaux.
Dans ce dernier cas, les honoraires sont calculés au pourcentage du montant HT des travaux, selon un barème bien établi.

Les étapes d’un projet en mission complète :

1/ L’état des lieux

2/ La phase conception :
– L’esquisse.
– L’avant-projet.
– Le projet définitif.
– Le dossier de Déclaration Préalable, Demande d’Autorisation, de Travaux ou permis de construire.

3/ La Phase Chantier :
– Dossier de Consultation d’entreprises.
– Demande de chiffrages.
– Analyse des offres et passation des marchés.
– Coordination des travaux et gestion de la comptabilité du chantier.

4/ Réception des travaux.